condylomes transmission ou condylome demangeaison

Prévention – condylomes transmission

  • traitement condylomes genitaux
  • condylome demangeaison
  • chirurgie du vagin / photo condylome vulvaire

Prévention

Les verrues génitales ( ou condylomes infectieux ) sont des lésions cutanées près ou à l’intérieur des parties. Ce sont des excroissances sans gravité, rarement isolées, mais plutôt regroupées en bonne santé de chou-fleur. Nous sommes en présence d’une IST, une infection sexuellement transmissible. Les verrues sont en effet dues à une infection, le virus papillomavirus humain ( HPV ). par conséquent, hommes comme les femmes peuvent être touchés.

Traitement verrues génitales

Aldara : Cette crème contient de l’Imiquimod à 5% qui stimule le système immunitaire et combat les virus. Elle va donc stopper la croissance des verrues, les supprimer, atténuer les stigmates et protéger des récidives. Elle est généralement prescrite pour les condylomes persistantes et doit être appliquée 3 fois par semaine sur 16 semaines. Elle peut entraîner des rougeurs et une certaine brûlure.

condylome demangeaison ou traitement condylomes genitaux

Pratique sexuelle à risque la tendance du cunnilingus sur une personne infectée peut conduire à une infection de la gorge, des lèvres ou du palais, et dans certains cas du gosier. Dans le cas de la tendance de la sodomie, l’anus peut être infecté. L’annulingus est également la cause de transmission des condylomes.

que s’avèrent les symptômes verrues génitales ?

Les premiers signes apparaissent des semaines ou des mois après l’infection ( de 1 à 8 mois ). Mais si vous pensez être contaminé et que vous ne trouvez pas de condylomes, consultez pourtant votre médecin. Généralement, les condylomes génitaux ne causent pas de gêne ou de douleur. Mais il arrive que ces verrues entraînent des irritations et des démangeaisons. Donc si vous les grattez, elles peuvent avoir mal et saigner. Certaines femmes peuvent aussi souffrir de pertes vaginales mais aussi de saignements vaginaux – le plus fréquement après des rapports sexuels.

pour quelle raison se apportent les condylomes ?

les verrues génitales sont provoquées par un virus HPV : le papillomavirus humain. celui-ci se transmet par acte de chair entre deux personnes. D’autres facteurs comme le tabagisme, l’usage excessif de drogues comme la cocaïne et le cannabis et la prise de médicaments immunosuppresseurs peuvent aussi favoriser la survenance des verrues génitales. Les femmes qui ont l’habitude de changer de partenaire sexuel ou qui n’utilisent pas une protection pendant leurs relations intimes, les personnes souffrant déjà d’une autre IST et femmes et hommes dont le dispositif immunitaire est affaibli à cause d’une radiothérapie ou d’une chimiothérapie ont plus de chances de voir apparaître des verrues sur leurs parties génitales. {Est-il possible d’éviter d’avoir des verrues génitales grâce un condom ? Si votre amoureux est infecté(e) par des condylomes, l’utilisation d’un condom ne garantit pas que vous ne serez pas contaminé également. L’utilisation d’une protection est bien entendu conseillée, mais toute la zone génitale n’est pas couverte pour autant. Vous pouvez cependant vous renseigner pour le vaccin Gardasil qui est indiqué dans la prévention des condylomes HPV 6-11. Attention le vaccin n’est cependant pas efficace dans le cas ou êtes déjà infecté par le virus ! Il est uniquement recommandé pour la prévention ou dans le cas de risque avec une entreprise indépendante & professionnelle de confiance infecté par le papillomavirus humain.

les verrues génitales sont provoquées par un virus HPV : le papillomavirus humain. il se transmet par rapports entre deux personnes. D’autres facteurs comme le tabagisme, l’usage excessif de drogues telles que la cocaïne et le cannabis et la prise de médicaments immunosuppresseurs peuvent aussi favoriser la survenance des verrues génitales. Les femmes qui ont l’habitude de changer de partenaire sexuel ou qui n’utilisent pas une protection dans leurs relations intimes, les personnes souffrant déjà d’une autre IST et hommes et femmes dont le dispositif immunitaire est affaibli en raison d’une radiothérapie ou d’une chimiothérapie ont plus de chances de réfléchir à apparaître des verrues sur leurs organs génitaux.

traitement condylomes genitaux : condylome en arabe

Quelle est la durée d’incubation du virus ?

si vous avez été contaminé, le virus peut mettre de quelques semaines à presque 10 mois pour se développer. Il y a également des porteurs sains, c’est-à-dire qu’ils sont infectés mais ne présentent pas de symptômes. ils ont le pouvoir mais transmettre le virus même sans symptômes. il faudra se faire dépister dans le cas de doute et si vous avez des symptômes, il est préférable de traiter localement les zones infectées par les verrues.