traitement condylome contre condylome qui saignent

Comment éviter verrues génitales ? – traitement condylome

  • condylome pubis
  • condylome qui saignent
  • aldara efficace ou condylome qui devient noir

IST

Les verrues génitales sont la conséquence d’une infection par un virus, le papilloma virus humain ( PVH ). Se propageant pendant les actes sexuels, les verrues apparaissent sur le plan des muqueuses génitales et anales. Alors, comment s’en prémunir ? Quelles sont les conséquences en cas d’infection et surtout, quels sont les traitements étant réellement efficaces ?

Quel traitement contre verrues génitales ?

Le Condyline est indiqué dans les cas d’infection par le virus du PHV qui vois le jour par l’apparition de verrues sur les parties et contre l’anus. Cette infection étant sexuellement transmissible et hautement contagieuse, et ce, malgré le port du préservatif qui s’avère dans bien des cas une protection insuffisante pour éviter la contamination par ce virus. Les effets du Condyline sont, en premier lieu, un arrêt de le développement des condylomes, puis leur régression jusqu’à totale disparition. Aucune séquelle n’est visible sur le corps à complète guérison.

condylome qui saignent ou condylome pubis

Pratique sexuelle à risque l’activité du cunnilingus sur une personne infectée peut conduire à une infection de les muqueuses, des lèvres ou du palais, et dans certains cas du gosier. Dans le cas de la tendance de la sodomie, l’anus peut être infecté. L’annulingus est également la cause de transmission des condylomes.

quels s’avèrent les symptômes verrues génitales ?

Les premiers signes apparaissent des semaines ou des mois après l’infection ( de 1 à 8 mois ). Mais si vous pensez être contaminé et que vous ne trouvez pas de condylomes, consultez tout de même votre médecin. Généralement, les condylomes ne causent pas de gêne ou alors de douleur. Mais dans certains cas par moment des fois ces verrues entraînent des irritations et des démangeaisons. Donc si vous les grattez, elles peuvent avoir mal et saigner. Certaines femmes peuvent aussi souffrir de pertes vaginales mais également de saignements vaginaux – le plus souvent après des rapports sexuels.

par quel motif se transmettent les condylomes ?

Les condylomes génitaux sont causés via le virus HPV ( papillomavirus humain ), une maladie sexuellement transmissible, également responsables du cancer du col de l’utérus. Dans plus de 80% des cas, ainsi sont présenté les souches 6 et 11 du virus étant en cause. l’introduction vaginale et anale est le mode de transmission le plus courant. Cependant, il faut noter que vous pouvez contracter le virus avec ou sans pénétration. Un simple contact avec une muqueuse infectée peut vous contaminer. Un contact hors rapport intime est donc sans danger. par contre une mère infectée peut contaminer son enfant en lui donnant naissance ( lorsque le fœtus passe dans le vagin ). {Est-il possible d’éviter d’avoir des verrues génitales grâce un préservatif ? Si votre partenaire est infecté(e) par des condylomes, l’utilisation d’un condom ne garantit pas que vous ne serez pas contaminé également. L’utilisation du préservatif est bien entendu conseillée, mais toute la zone génitale n’est pas couverte pour autant. Vous pouvez par contre vous renseigner pour le vaccin Gardasil qui est indiqué dans la prévention des condylomes HPV 6-11. Attention le vaccin n’est cependant pas efficace si vous êtes déjà infecté par le virus ! Il est uniquement recommandé pour la prévention ou dans le cas de risque avec un technicien indépendant infecté via le papillomavirus humain.

les verrues génitales sont provoquées par un virus HPV : le papillomavirus humain. celui-ci se transmet par acte sexuel entre deux personnes. D’autres facteurs comme le tabagisme, l’usage excessif de drogues telles que la cocaïne et le cannabis et la prise de médicaments immunosuppresseurs peuvent aussi favoriser la survenance des verrues génitales. Les femmes qui ont l’habitude de changer de partenaire sexuel ou qui n’utilisent pas une protection dans leurs relations intimes, les personnes souffrant déjà d’une autre IST et femmes et hommes dont le dispositif immunitaire est affaibli à cause d’une radiothérapie ou d’une chimiothérapie ont plus de chances de réfléchir à apparaître des verrues sur leurs organes génitaux.

condylome pubis : creme papillomavirus sans ordonnance

Est-il possible d’éviter d’avoir des verrues génitales grâce un préservatif ?

Si votre interlocuteur est affecté par des condylomes, l’utilisation d’un préservatif ne garantit pas que vous ne serez pas contaminé également. L’utilisation du préservatif est bien entendu conseillée, mais toute la zone génitale n’est pas couverte pour autant. Vous pouvez mais vous renseigner pour le vaccin Gardasil qui est indiqué dans la prévention des condylomes HPV 6-11. Attention le vaccin ne sera cependant pas efficace si vous êtes déjà infecté par le virus ! Il est uniquement recommandé pour la prévention ou en cas de risque avec un expert indépendant de confiance infecté par le papillomavirus humain.