Condylome: transmission, symptômes et traitements – Pharmacie Montrouge

Notre site Internet vous offre la possibilité d’en apprendre davantage au sujet des condylome.

Généralement, une verrue génitale n’est pas très grave, car vous pouvez la traiter très facilement. Cependant, il est important de noter que le condylome est une IST qui mérite une attention particulière. Nous vous conseillons de consulter un professionnel de la santé afin qu’il puisse vous prescrire un traitement verrue génitale approprié comme celui-ci.

Le mode de transmission de cette verrue génitale

Il suffit d’un simple contact pour que le condylome anus contamine un partenaire par exemple. Il n’est pas nécessaire que la pénétration se situe au point de rencontre pour que la contamination soit identifiée.

  • La transmission est facilitée par le contact avec les muqueuses infectées.
  • Les médecins estiment que la pénétration est cependant risquée, que ce soit par voie vaginale ou anale, car la transmission est beaucoup plus facile.
  • Vous devez savoir que la contamination ne provient pas des vêtements, des serviettes, du savon ou de la literie.
  • Si vous dormez dans le même lit qu’une personne infectée, vous ne serez pas nécessairement affecté s’il n’y a pas de contact entre les muqueuses.
  • D’autre part, une mère pendant l’accouchement peut contaminer son enfant.

En raison des symptômes du virus du papillome, vous devez être particulièrement vigilant, surtout si vous documentez sur les personnes les plus à risque. Les patients ont généralement moins de 35 ans et présentent un déficit immunitaire. Donc, si vous êtes déjà infecté par une maladie comme le virus du sida, les chances de contracter la maladie sont plus grandes.

Les symptômes les plus courants de cette IST

Le médecin ne doit pas effectuer d’autres études pour valider la thèse des verrues génitales. Il suffit de regarder cela pour savoir si la maladie est au rendez-vous. En cas de doute, des échantillons peuvent être prélevés pour rendre le diagnostic fiable à 100%. Quant aux symptômes, ils sont assez classiques car vous avez des verrues qui se développent sur différentes parties de votre corps.

  • Les verrues génitales sont visibles sur le pénis et même sur le scrotum.
  • La vulve est atteinte chez la femme et l’anus.
  • La gorge et la bouche ne doivent pas être exclus.
  • Le pubis est également préoccupé par le développement de ces condylomes.

Il n’y a généralement pas de douleur, mais l’esthétique n’est pas comme prévu. Dans de rares cas, les patients présentent des saignements ou même des démangeaisons. Il est important de préciser que ce condylome masculin n’est pas une teigne, ce n’est pas nécessairement ce sentiment désagréable.

Il y a bien sûr

Comme pour toutes les IST, il est préférable d’être attentif à vos partenaires sexuels si vous avez tendance à changer trop régulièrement. L’utilisation du préservatif est essentielle pour les relations sexuelles anales ou vaginales et il en va de même pour les relations sexuelles orales. C’est la seule solution pour empêcher le traitement du virus du papillome de vous contaminer. Lorsque l’ITS est déjà présente dans votre corps, il existe des traitements à considérer comme le laser pour éliminer toutes les verrues. La crème au 5-fluorouracile est également une solution, mais doit être utilisée pendant près de 6 semaines et trois fois par jour pour que les résultats répondent aux attentes.

Il existe des traitements immunomodulateurs consistant en l’application de crème pendant près de 16 semaines. C’est très long et laborieux, car il faut renouveler cette expérience avec trois applications hebdomadaires. Depuis 2007, la France propose également un vaccin proposé à certaines populations, notamment les filles de 14 ans et les femmes de moins de 26 ans. Ce n’est pas un traitement contre les verrues, la vaccination a pour but de vous protéger d’une éventuelle contamination, car elle aide à préserver le condylome et même le cancer du col de l’utérus.

Tony Montana